UNREC updates

« J’ai eu le privilège de faire partie de l’équipe de réaction rapide des Nations Unies, montrant une fois de plus que le désarmement peut sauver des vies » - Anselme Yabouri, Directeur du Centre des Nations Unies pour la paix et le désarmement en Afrique.

Le 7 mai, un camp militaire de Bata, la plus grande ville de Guinée équatoriale, a été secoué par de violentes explosions, causant la morts de 107 personnes et faisant plus de 600 blessés.

Peu de temps après, le gouvernement a demandé l’assistance du Centre des Nations Unies pour la paix et le désarmement en Afrique (UNREC)

L’UNREC a immédiatement dépêché sur place des experts de l’Equipe consultative de gestion des munitions (AMAT), basée à Genève, pour aider le gouvernement à évaluer les causes de l’accident et réduire les risques de nouvelles explosions et d’impact sur l’environnement.

La mission, qui s’est déroulée dans le cadre du mécanisme de réponse rapide du Programme SaferGuard géré par le Bureau des affaires de désarmement, a pu se déployer quatre jours après l’accident.

A Bata, l’équipe a rencontré les témoins, les personnels et les membres de communautés touchées par les explosions. Elle a évalué le site des explosions, a mesuré les taux de radiations et vérifié la présence de matériaux toxiques, tels que les métaux lourds, avec le soutien de l’équipe de coordination et d’évaluation des catastrophes (Disaster Assessment and Coordination ou UNDAC).

La mission UNREC-AMAT a aussi fourni des conseils techniques sur la gestion des munitions qui permettront d’éviter de potentiels accidents similaires à l’avenir.

Avec le Coordonnateur résident, l’équipe a aidé le gouvernement à coordonner l’aide internationale fournie par les partenaires.

Dans son rapport final, l’équipe a clarifié les causes de l’accident, a établi la chaine des événements et a proposé des recommandations pratiques aux autorités nationales.

En réaction aux conclusions, le gouvernement a exprimé sa profonde gratitude pour la réponse rapide des Nations Unies et a demandé une assistance supplémentaire pour mettre en œuvre les recommandations, qui visent à prévenir les accidents à l'avenir.

L’équipe conjointe UNREC-AMAT opérait sous l’autorité du Coordonnateur résident, tout en se reposant sur le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) pour l’appui logistique.

Source: L’Intranet de l’ONU, iSeek

 

 

L’accident de Bata et ses conséquences humanitaires catastrophiques sont un rappel de l’importance d’une gestion sûre et maitrisées des stocks de munitions dans le monde entier.

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Inscription a notre newsletter

() Mandatory fields

×

UNREC on Facebook